Bath-Chéba, une femme pardonnée – Francine Rivers

Coup de cœur, Roman / Fiction

Résumé :

« Les gens disaient que c’était étrange ; moi, je le ressentais comme plus naturel que l’hétérosexualité. »

Jackie, l’autobiographie de Jackie Hill Perry se lit comme un roman. Elle nous raconte comment elle est venue à Dieu, ou plutôt comment Lui est venu à elle. Tout l’éloignait de Dieu : une innocence brisée, l’absence d’un père, une attirance pour les femmes et une masculinité totalement assumée. Mais à travers l’amour inconditionnel de Dieu, qu’elle découvre dans son parcours de vie, Jackie va expérimenter ce que veut dire être créée à nouveau.

Comment dès lors appréhender ce qui lui paraissait si naturel ? Était-ce la seule chose qu’elle devait changer dans sa vie ? Jackie est une poétesse dont la plume littéraire traite de ces questions qui font aujourd’hui débat. Plus qu’une simple autobiographie, c’est un témoignage authentique où l’auteur nous livre tout ce qu’elle a pu ressentir en tant qu’homosexuelle appelée et aimée par Dieu.

Nombre de pages :

240 pages

Mon avis :

Spoiler alert : c’est le 1er livre auquel j’attribue la note de 20. Clairement, je l’ai dévoré.

Ce roman s’inscrit dans une série de 5 fictions qui racontent l’histoire de 5 femmes issues de la généalogie de Jésus. Leur point commun ? Elles ont toutes été touchées par la grâce de Dieu. 

Comme vous l’aurez peut-être deviné, le sujet principal du livre est l’histoire d’amour tumultueuse de Bath-Cheba et de David.

La fiction est vraiment très bien menée. L’auteur a su transformer ce court passage de la Bible en un roman captivant.

Croyez-moi, si vous êtes une adepte de romans d’amour, ne cherchez pas plus loin. La plume de Francine Rivers saura vous charmer. 

Elle nous emmène découvrir cette histoire sous un angle inédit. Celui de Bath-Cheba. C’est à travers ses yeux et son cœur que nous voyageons au fil des pages.

Quand on pense à Bath-Cheba, on pense directement à femme adultère. Mais Francine amène de la profondeur à ce personnage en nous entraînant dans l’intimité de ses pensées, ses espoirs et ses regrets.

On rencontre une femme qui a essuyé mépris et insultes. Une femme qui a porté le reste de sa vie, le poids des conséquences d’un instant d’égarement.  

 » Une réplique cinglante monta aux lèvres de Bath-Chéba, aussi acide que de la bile, mais elle se mordit les lèvres. Pourquoi jeter de l’huile sur le feu ? En outre, que pouvait-elle dire pour sa défense ? Elle avait été infidèle. « 

Mais surtout c’est l’histoire dune femme qui aime Dieu et qui a bénéficié de Sa grâce malgré ses erreurs.

Dieu l’a jugée digne d’être utilisée. N’oublions pas qu’Il a choisi le fruit de ce mariage contestable, Salomon, pour gouverner Son peuple. Oui, Bath-Cheba, la femme adultère, fait partie de la lignée de Jésus Christ. 

Quel Dieu merveilleux, n’est-ce pas ? Du pire, il fait sortir le meilleur.

Petit +

Etude biblique du passage des Écritures relatant l’histoire de Bath-Cheba et David. 

Conclusion

Ce livre m’a vraiment transporté.

Si tu as l’habitude de me lire, ce n’est plus un secret, J’aime les romans historiques chrétiens. Je trouve qu’avec l’habitude on perd un peu de vue le côté extraordinaire de certaines histoires de la Bible. Et ce type de roman redonne vie aux personnages, nous rappelant que ce ne sont pas des contes et merveilles mais bien l’histoire de personnes ayant existé avec leurs forces, leurs faiblesses. 

Je l’ai tellement aimé que j’ai acheté un autre roman de la série. 

 Je te donne rendez-vous sur le blog ou instagram dans quelques mois pour découvrir lequel 😉.

Pour qui ?

Pour tous mes adèptes de roman d’amour et ceux qui ont besoin de se rappeler qu’aucun péché n’est trop grand pour notre Dieu.

Ma note: 20/20

(Visited 36 times, 1 visits today)